Que rejette un avion aujourd'hui?

Le kérosène, issu de la distillation de pétrole est composé essentiellement d’hydrocarbures contenant des alcanes (Cn H2n+2). Sa formule varie et peut aller de C10 H22 à C14 H30. Il possède de nombreuses caractéristiques, comme son grand pouvoir énergétique et le fait qu’il ne peut se congeler.

Un avion, de taille moyenne, type A320, consomme une grande quantité de kérosène : jusqu’à 8000 litres de kérosène par heure.

L’avion rejette principalement de l’oxyde d’azote (NOx) lors du décollage et de la montée. D’autres gaz sont plus particulièrement émis lors du roulage au sol, et des phases de ralentissement. C’est le cas du monoxyde de carbone (CO) ou des particules solides, comme la suie. Quant au CO2, il atteint les 36% en zone terminale, et jusqu’à 43% en route. (Voir schéma ci-dessous).

 

Des composés organiques, du dioxyde de soufre (SO2) et de la vapeur d’eau sont également émis pendant toutes les phases de vols de l’avion.

       

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site